Lycée général et technologique

Aizenay, Vendée

chantier en cours - livraison 2022

CRR ÉCRITURES ARCHITECTURALES

Tout au long de sa vie (au moins 50 ans), le bâtiment se retrouve face à des changements internes et externes multiples, d’ordre climatiques, sociaux ou encore sanitaires. Un bâtiment résilient est celui qui arrive à s’adapter à ces changements et continue de fonctionner avec le minimum de modifications ou des modifications simples, car il intègre le risque et l’échec à la base de sa conception.

 

Pour penser « architecture résiliente », il faut tout d’abord s’entourer d’une équipe pluridisciplinaire ; ensuite, il faut identifier et travailler avec les forces et les faiblesses locales et enfin, faire un travail prospectif sur la gestion des risques sur tout le cycle de vie du projet (fonctionnalité, matériaux, équipements techniques, biodiversité, etc.).

 

On ne peut prédire l’avenir d’un projet avec précision mais avec le dérèglement climatique à venir, les technologies galopantes, les mutations sociales, etc., un bâtiment se doit d’être adaptable, évolutif, "élastique" et soutenable.

 

CRR ÉCRITURES ARCHITECTURALES

Ce lycée est destiné à accueillir 630 élèves en 2022. Il s’inscrit dans une démarche exigeante de performance visant le niveau 3 du label bâtiment biosourcé et la certification HQE Bâtiment Durable.

 

Grâce à son ossature bois, aux 18 000 bottes de paille et à sa conception bioclimatique et technique sobre; il représente l’un des bâtiments de ce type les plus importants en Europe.

Toutes les étapes du processus conception–réalisation–exploitation ont été minutieusement étudiées pour limiter son empreinte sur l’environnement.

La MOA a de fortes exigences de sobriété et de maintenance pour le fonctionnement du bâtiment.

Nous y avons répondu avec en plus la résilience (matériaux, équipements techniques).

 

La préservation de la biodiversité et des espaces extérieurs occupe une place notable dans ce projet.

D’un grand intérêt pédagogique et écologique, la mare des Trois Moulins sera valorisée. Des nichoirs et nids seront installés pour les hirondelles, les martinets noirs ou les chauves-souris.

Evolutivité : anticipation d’une possible extension du lycée ;

 

Adaptabilité: la structure "poteaux/poutres" intérieure laisse libre le cloisonnement des espaces et une reconfiguration selon les besoins ;

 

Soin particulier confort été : parois fortement isolées avec l'excellent déphasage thermique de la paille, l'inertie des planchers mixtes bois/béton, les protections solaires sur les façades sud et ouest (fenêtre-loggia, rideaux), atrium ventilé naturellement (efficacité prouvée par la STD).

 

Matériaux renouvelables : biosourcés ou recylcés (fil de pêche recyclé, chanvre, bois, paille,…) ;

 

Circuit court : 18 000 bottes de paille fournies par des agriculteurs limitrophes, isolation intérieure en chanvre fournie par une coopérative départementale, plus de 50% d’entreprises locales, chaufferie bois à granulés (production locale des granulés) ;

 

Biodiversité : la sensibilité paysagère de l’état initial a été pensée avec la LPO (haie bocagère reconstituée, nichoirs, abris pour hérissons)

Nous faisons appel à l’intelligence collective et capitalisons notre savoir-faire pour proposer des solutions innovantes en sobriété, adaptées à la transition écologique des territoires. 

Notre capacité d’analyse de l’environnement du lycée a permis de faire de la résilience une réelle valeur ajoutée.

 

Grâce à notre bureau d’études intégré, nous avons été force de propositions dans les orientations structurelles, techniques et durables du lycée. 

 

Depuis 2014, tous nos établissements d’enseignement secondaire et nos complexes sportifs sont en ossature bois. Nous maîtrisons la filière sèche et l’apprécions pour sa sobriété architecturale et technique. Ce matériau renouvelable correspond à notre engagement pour la résilience architecturale.

 

Afin de répondre à cette ambition de «lycée nature», nous avons également mobilisé notre compétence d’architecte paysagiste et collaboré avec l'association «LPO» pour obtenir une subtile alchimie entre l’objet architectural et l’environnement qui l’accueille.

Le projet de construction du lycée d’Aizenay s’accompagne d’un nouveau complexe sportif composé de deux halles et situé dans la partie basse du terrain. D’un point de vue architectural, il est privilégié des bâtiments de formes simples parallélépipède, rectangulaire. Les façades du lycée seront pourvues d’un bardage zinc à joint debout au Sud et à l’Ouest et d’un bardage bois à l’Est et au Nord.

 

Le bâtiment principal du lycée se distingue grâce à sa grande « rue intérieure » qui dessert les trois niveaux et qui comprend une multitude de lieux, comme autant de respirations, de lieux de rencontre, de travail individuel ou collectif. Les lycéens auront également la chance de se restaurer en profitant de vues largement ouvertes sur les paysages environnants.

 

Plus globalement, cet établissement a été pensé comme un outil pédagogique apte à sensibiliser ses occupants. Car la résilience signifie une capacité d’adaptation aux changements qui touche non seulement la technique mais aussi les comportements.

© 2023 by The Artifact. Proudly created with Wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram B&W
  • Vimeo