Maison EEàr

Rénovation intégrale & extension d’une maison individuelle

Rezé, Loire Atlantique 

2019

ONZE04

Si « résilience » désigne officiellement la résistance d’un matériau aux chocs,

« le fait de rebondir », on pourrait définir l’architecture « résilente » comme une architecture qui « rebondit ».

Une architecture :

- qui se saisit de son contexte pour se constituer,

qu’importe que celui-ci soit « idéal » ou

« imparfait »

- qui sait s’adapter face aux évolutions des usages pour lesquels elle a été pensé

- qui doit pouvoir se ré-approprier à chaque nouvel usager.

Une architecture qui sait vieillir et qui résiste, à l’usure des gens et du temps qui passe ;

une architecture en perpétuelle évolution, toujours en mouvement ;

une architecture qui semblera toujours actuelle, tout en donnant l’air d’avoir toujours été là.

ONZE04

Le projet est situé sur la commune de Rezé, au sud de Nantes, dans un quartier à faible densité, composé essentiellement de maisons individuelles.

Le terrain accueille une maison construite dans les années 30s qui est mitoyenne et symétrique à la maison accolée.

Ces deux maisons constituent un ensemble bâti qui fait croire à une seule maison individuelle.

Seule une lecture attentive peut révéler la duplicité des logements :

la présence du grillage qui sépare les deux cours sur rue ou les sorties des cheminées en toiture qui sont situées au milieu du volume à la place d’être sur un des pignons…

Résilience :

 

Plutôt que de tout reconstruire et faire « table rase » du passé,

conserver l’essence de ce qui constitue les traits historiques du quartier, en y intégrant de nouveaux espaces qui proposent une distribution en lien avec les usages actuels.

Plutôt que d’investir dans du neuf,

S’investir pour perpétuer une architecture qui est déjà là,

Se la ré approprier et la remettre en avant.

L’extension propose une écriture contemporaine qui vise à se distinguer des volumes d’origine pour les mettre en valeur, et ce sans créer d’anachronismes. Afin de permettre la lecture autonome de ces deux constructions, le volume sur deux niveaux de l’extension, situé dans sa partie centrale, est incliné et légèrement séparé de la maison. Cela permet aussi le passage de l’air et de la lumière, qui créé un jeu fin de vibrations quand le soleil du Sud glisse vers la façade Nord le long du bardage de ce volume incliné.

Côté rue, la nouvelle construction se positionne totalement en retrait. Un volume bas, qui intègre un local-vélo et un abri-poubelles lui est rattaché et vient délimiter la nouvelle entrée de façon subtile. L’accès à la maison s’effectuera donc comme aujourd’hui, par la façade latérale.

© 2023 by The Artifact. Proudly created with Wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram B&W
  • Vimeo