LE TRANSFORMATEUR, de la friche industrielle à l'espace naturel sensible

L'exemple de Saint-Nicolas de Redon


• EXPOSITION •

À la Petite Galerie de la Maison régionale de l’architecture des Pays de la Loire

DU 04 AU 26 JUIN 2022, visible tous les jours depuis l'espace public


Soirée inaugurale • le Vendredi 10 JUIN à 18h30

Vernissage à partir de 18h30 à la Maison régionale de l'architecture des Pays de la Loire.

___


___


Le Transformateur,

de la friche industrielle à l'espace naturel sensible,

l'exemple de Saint-Nicolas de Redon


Vous croyez voir une friche abandonnée de tous.

Que nenni, mon patrimoine est classé « sensible ».

Je suis un site expérimental, protégé et accompagné dans sa transformation.

Je suis sans cesse en mouvement.

La vie dans toute sa diversité y prend racine, gîte et couvert.

Mon bâti est en transition paysagère.

Après une longue histoire basée sur la transformation du bois, l’entreprise de menuiserie SEMES-Sebilleau n’est plus compétitive, l’outil industriel est obsolète et les activités sont abandonnées en 1991. De plus le site est en zone inondable, il n’y a donc pas de conversion possible. Il est alors classé Espace Naturel Sensible et devient propriété du Département de Loire Atlantique en 2001.

L’idée de transformer ce site autrement est née de la rencontre entre des élus et des enseignants à l’École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles. Il sert alors de terrain d’expérimentation de la reconquête végétale «accompagnée» entre 2003 et 2005. L’École propose au Département de favoriser un retour de la nature par une gestion douce et économe du site. L’effort d’aménagement et de gestion se poursuit avec les habitants associés dès 2003.

L’association "Les Amis du Transformateur", en convention avec le Département de Loire Atlantique, prend la suite pour contribuer et accompagner dans la durée le processus de retour à la nature. Elle développe les richesses et la diversité biologique du site. L’association porte pour valeur le respect de la nature, une pensée jardinière et paysanne, la créativité artistique, la ruralité et l’urbanité, la pédagogie et le partage des savoirs, la convivialité.

L’appellation « Le Transformateur » fait ainsi le lien entre l’activité industrielle qui s’est déroulée sur le site au cours du XXe siècle et l’acte de transformation des matériaux par une alliance entre la nature et les humains.


___


EXPOSITION

DU 04 AU 26 JUIN

dans la Petite Galerie de la Maison régionale de l'architecture des Pays de la Loire

visible tous les jours depuis l'espace public mail du front populaire.

SOIRÉE INAUGURALE LE VENDREDI 10 JUIN

vernissage à partir de 18h30 à la Maison régionale de l'architecture des Pays de la Loire


TABLE RONDE LE MARDI 24 MAI

à 18h30 à l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes

TER, TERRE, TERRES, nouveau cycle de vie des sols ?

avec Henri Bava pour l'agence TER,

Sébastien Argant et Laurence Robert pour l'atelier de paysage LA TERRE FERME

animée par Sylvaine Grée, paysagiste et associée chez d'ici là, vice-présidente de la Maison régionale de l'architecture des Pays de la Loire.


Discussion croisée autour du sol à partir de projets de paysage en France et dans le monde, avec l'agence de paysage TER, et de projets de paysage locaux, de l'expérience du Transformateur à Saint-Nicolas-de-Redon à l'aménagement d'espaces publics avec l'atelier de paysage LA TERRE FERME.


___


Exposition organisée par la Maison régionale de l'architecture des Pays de la Loire,

en partenariat avec l'association les Amis du Transformateur et le Département de Loire Atlantique.



  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram B&W