Transformer, adapter mieux et plus

Obsolescence du bâti, insalubrité, passoires thermiques, désaffectation des espaces construits, friches... la reconstruction de «la ville sur la ville» appelle à la transformation du « déjà-là ». Intensification des usages, recyclage des espaces urbains et transformation des bâtiments constituent les trois boucles de ce nouvel urbanisme circulaire, dispositif essentiel vers une société décarbonée. 

Au-delà, l’attention portée aux lieux existants, à leur permanence et à leur mémoire, favorise une construction sociale basée sur le lien et la transmission, comme un nouveau fil rouge « matériel » entre les individus et une société en mutation « immatérielle ». 

 

Comment réactiver et initier un nouveau cycle de vie ? 

Quelles stratégies constructives associées ? 

Quelles expériences esthétiques, sociales, économiques… ? 

Comment systématiser la rénovation ?

MC2 , Ré-habilitation & surélévation

de bureaux 

Nantes, Loire Atlantique 

2017

MAGNUM ARCHITECTES & URBANISTES  

Pour nous, l'architecture résiliente  présente une double approche. Elle doit d'abord pouvoir proposer une régénération  d'un territoire abimé.

La résilience architecturale est une bouture urbaine. Elle ne prend que si la forme produite s'émerveille de ce qui l'entoure et est le fruit d'une intime relation avec le déjà-là.

La capacité d'adaptation est requise et permise par le tissage de liens avec le contexte.

La résilience d'un projet résulte d'une prise de conscience de l'origine du territoire et fait qu'elle devient signifiante.

Puis, l'architecture résiliente fabrique plus qu'elle ne consomme. Au-delà de la conception bioclimatique, de l'autonomie énergétique et de l'usage de matériaux biosourcés, le dispositif construit doit être suffisamment malléable pour s'accommoder aux affections futures.

 

Ce postulat rend l'architecture durable et évite, par l'adaptation, l'obsolescence prématurée. Pour cela, la sobriété (le bon sens) semble être pour l'instant la meilleure des manières pour y parvenir.

MAGNUM ARCHITECTES & URBANISTES

Sur l'Île de Nantes, le MC2 redonne vie à un ancien café-billard.

À travers un travail orienté sur le respect du patrimoine visible et mémoriel, ce projet collectif de 800 m² de bureaux partagés a pour objectif d'associer frugalité architecturale, qualité d'usages et haute performance énergétique en rénovation.

Bien-être des occupants (étanchéité à l'air, qualité des lieux, confort acoustique, qualité sanitaire de l'air ...), faible empreinte environnementale

(choix des matériaux, chantier propre, etc.), maîtrise économique et structurelle (fondations spéciales) marquent l'ambition de cette opération pilote BEPOS Effinergie Rénovation, accompagnée par l'ADEME, l'aménageur (la SAMOA) et la maîtrise d'œuvre urbaine.

Tout en minimisant les modifications de percements, quatre cellules distinctes sont créées.

Deux extensions en bois se posent avec légèreté et humilité sur la toiture et en donne l'accès.

Le projet MC2 résulte d'une transformation d'un existant désaffecté. Son important linéaire de façade sur la place François II est préservé, adapté et participe ainsi à la réactivation et l'intensification de l'espace urbain immédiat.

MC2 présente un impact constructif écologique faible en privilégiant la conservation de l'existant maçonné et l'emploi de matériaux sobres, bruts et durables. L'incidence de son utilisation est neutre car il intègre une gestion thermique performante couplée par une production énergétique photovoltaïque.

Des espaces mutualisés, tels qu'une terrasse plantée, des salles de réunion, des lieux de restauration ou une borne de vélos électriques optimisent la surface construite et favorisent l'interaction entre usagers.

MC2 est une véritable expérimentation. Le retour sur expérience démontre que la liberté du plan proposée rend l'espace flexible et adaptable notamment aux usages émergents récents du monde du travail.

Le montage de l'opération est singulier et est également une expérimentation en soit. 

En effet, la maîtrise d'œuvre est aussi, en partie, les futurs occupants du bâtiment. Experts dans leurs domaines, POUGET Consultants, Magnum et GestionBat ont choisi de s'entourer de spécialistes reconnus, pour les accompagner dans l'atteinte de leurs objectifs. 

Les sociétés Medieco (qualité de l'air), Wigwam Conseil (ingenierie environnement) et le Groupe Gamba acoustique ont pour point commun de travailler à la préservation des ressources naturelles, à la performance énergétique et surtout au bien-être des usagers. Ils sont les Assistants à Maîtrise d'Ouvrage (AMO) de cette opération, et s'attachent - dans leurs domaines de compétences respectifs - à faire respecter les principes souhaités par les concepteurs du projet. Enfin, le savoir-faire des entreprises ont permis de concrétiser un projet pleinement collectif. 

Île de Nantes . plan de situation . échelle 1/5 000

Ré-habilitation et surélévation de bureaux

Date de conception 2013

Date de réception du chantier 2016

Date de mise en service 2017

Montant des travaux HT 1400€/m² de surface utile

Surface de plancher  837 m²

Architecte mandataire Magnum architectes et urbanistes

Maître d'ouvrage SCI François 2

SCI Monté Cristo

SCI Robinmaster

© 2023 by The Artifact. Proudly created with Wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram B&W
  • Vimeo