ensemble(s)

convivialités contemporaines

Captant l’intériorité d’une vie ordinaire, photographes et architectes entretiennent des liens étroits, favorisant la continuité du processus créatif de notre environnement bâti et de sa mise en récit.  

La photographie d’architecture est un paradigme qui ouvre des promenades visuelles libres dans l’espace ainsi représenté. 

 

Dans le cadre du festival de la Quinzaine Photographique Nantaise 2020, la Maison régionale de l’architecture des Pays de la Loire invite 16 photographes professionnels de l’architecture à présenter leurs expériences personnelles et singulières du monde construit contemporain. 

Un voyage collectif à travers des architectures sensibles et désirables, conçues par un-e architecte pour accueillir la vie ensemble et dont les qualités intrinsèques suscitent des formes de sociabilité.  

 

Par un court texte, chaque photographe raconte les liens qui l’unissent à l’architecture, ce qui a guidé le choix de la photographie, le contexte de la prise de vue, l’univers sensible qu’il met en œuvre.

Les photographes réuni(e)s par ordre alphabétique :

Juan Cardona, Stéphane Chalmeau, Gaëtan Chevrier, François Dantart, Maxime Delvaux, Simon Guesdon, Clément Guillaume, Julien Hourcade, Cyrille Lallement, Julien Lanoo, Patrick Miara, Phillippe Ruault, Guillaume Satre, Morgane Renou & Simon Schnepp, Antoine Séguin et Florence Vesval

___

 

La photographie d’architecture professionnelle est peu connue du grand public.
Souvent cantonnée aux livres et revues d’architectures, à la réalisation de books d’architectes ou à l’intention de Maîtres d’ouvrages avertis, elle est pourtant un formidable réceptacle du monde en transformation.

Comme pour la peinture et le dessin la photographie d’architecture n’est pas la représentation de la réalité, elle en est sa sublimation. Elle répond à des codes très précis qui repositionnent le projet dans une spatialité entre le plan et l’élévation où les verticales restent verticales et les lignes perspectives intéressent uniquement les horizontales.

Certaines d’entre elles construisent une représentation picturale qui met en scène l’espace dans son environnement social en composant la prise de vue avec des personnages soigneusement mis en scène.

 

Dans les années 60 Julius Shulman, célèbre photographe d’architecture américain, immortalisa ainsi les maisons californiennes des architectes comme John Lautner, Richard Neutra, Rudolf Schindler et la « case study house 22 » de Pierre Koening,

l’une des photographies certainement la plus connue au monde où deux jeunes femmes observent les collines d’Hollywood depuis une villa suspendue dans le panorama

de Los-Angeles.

 

Cette exposition invite 16 photographes d’architecture avec 34 photographies

qu’ils ont choisies dans leur production illustrant la thématique ensemble(s).
Dans l’espace contraint d’une boîte de bois de 10.50m de long par 4.30m de large,

mise en suspension temporelle, les photographies réunies ensemble génèrent des conversations qui, au travers de l’architecture, posent les questions essentielles suivantes :

 

Que sommes-nous ?
Pourquoi sommes-nous ?
Qu’est-ce que tout cela fait autour de nous, pour nous ?

___

Exposition réalisée et produite en 2020 par la Maison régionale de l’architecture des Pays de la Loire, dans le cadre du festival de la Quinzaine Photographique Nantaise - QPN.

 

Avec le soutien de la Société des Auteurs des arts visuels et de l’Image Fixe - SAIF

et de la Direction régionale des affaires culturelles des Pays de la Loire - DRAC

Affiche_Convivialités_contemporaines.j

image de l'affiche

Square Fougères Sud, Paris, France

 juin 2020

©Antoine Séguin

Photographie issue du projet collectif

«In the light of you»