Symbiose

Réhabilitation de 24 logements et mise en place d'une serre sur le toit

Nantes, Loire Atlantique

CLAAS ARCHITECTES

chantier en cours

L’architecture résiliente peut être entendue comme la conception de bâtiments neufs aux propriétés d’adaptation aux changements et de sobriété de leur construction à leur usage.
De façon plus générale, nous envisageons la
résilience en architecture comme toutes les actions de projet qui participent à accroître la résilience des lieux de vie déjà existants, ou à construire, que ce soit par une conception bioclimatique et sobre ou par une économie de moyen, le réemploi du déjà-là et sa mise en valeur. Nous pensons que notre rôle consiste moins en concevoir quelques rares bâtiments manifestes mais plutôt en une attention permanente aux enjeux de sobriété, à tirer parti de ce qui existe, interroger le bénéfice d’une intervention et nos choix de conception.
​Enfin la dimension « habitée » de l’architecture nous apparaît comme un enjeu majeur de sa résilience, en impulsant des communautés habitantes à même d’accompagner les évolutions d’un lieu de vie.

CLAAS ARCHITECTES

Symbiose condense des problématiques très contemporaines à l’intersection des questions environnementales et sociales.
Alors que les politiques publiques financent la démolition de logements sociaux pour en reconstruire ailleurs, intervenir sur l’existant est un choix fort qui s’inscrit dans une démarche de mutation du parc de logements.
Faire évoluer et réinventer le déjà là trop ordinaire pour qu’on s’y intéresse habituellement avec un projet innovant est une gageure.

La large serre généreuse élance ce petit plot anonyme et en fait, de par sa position à l’entrée du quartier, un phare qui expose une architecture du changement climatique.
La générosité ici à l’œuvre permet de capter des énergies essentielles au vivre ensemble qui semblent parfois manquer dans les quartiers d’habitat sociaux, autant que des énergies solaires permettant une sobriété d’un bâtiment ancien qui sans cela serait certainement voué à la démolition.

Symbiose est une solution technique habitable, énergétiquement innovante et socialement responsable ; à la fois dispositif de production d’eau chaude sanitaire, lieu d’échange pour les habitants et lieu d’expérimentation pour l’agriculture urbaine. Sur le plan énergétique la serre, en captant l’énergie solaire, agit comme dispositif de production d’eau chaude sanitaire pour les 24 logements. Parallèlement, la serre représente un espace d’environ 300 m² qui sera utilisé par les habitants pour des activités en lien avec la nature, organisées et encadrées par l’association Bio-T Full.

Cet espace accueillera également des expérimentations en agriculture urbaine de la chambre d’agriculture. L’ajout d’un ascenseur apporte une mise en confort pour les habitants et une
équité d’accessibilité à la serre. Enfin, situé à l’entrée du quartier, Symbiose vient préfigurer et impulser la dynamique de renouvellement urbain du projet ANRU.

​Symbiose est né d’un appel à projet, à l’origine d’une association de compétences peu conventionnelle. Ecotropy qui développe des solutions de pilotage prédictif et d’optimisation bioclimatique des bâtiments, est à l’origine de l’algorithme de pilotage de la serre et des pompes à chaleur permettant la récupération de l’énergie solaire, combinée à la possibilité de faire pousser des plantes. L’entreprise CMF qui a déjà réalisé ce type d’ouvrage dans le cadre de projets neufs a apporté son expertise opérationnelle ; même si ce projet est pour l’instant inédit en rénovation.