© 2023 by The Artifact. Proudly created with Wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram B&W

Les résidences métropolitaines & internationales d'architectes Nantes-Québec #2.

"(Ré)Habiter le fleuve"

octobre - novembre . 2018

L’équipe de résidents réalise en coproduction avec une équipe résidents Québécois un travail en commun, sur la thématique «(Re) habiter le fleuve». Cette expérimentation est organisée par la Maison régionale de l’architecture des pays de la Loire, en charge des résidents français et la Maison de l’architecture du Québec en charge des résidents Québécois.
Cette résidence a eu lieu à Nantes et à Montréal, chaque maison d’architecture ayant en charge le pilotage sur leur territoire et la mise en synergie internationale.
Les travaux des résidents cherchent à questionner le rapport métropolitain du fleuve et de la ville. Les deux fleuves, La Loire et Le Saint Laurent et les deux métropoles, Nantes et Montréal sont les terrains de jeux d’une géographie inventive.

La production de la résidence s’inscrit dans le prolongement du « Grand Débat Loire » et du projet urbain « Bas-Chantenay » initié par Nantes Métropole, qu’elle devra mettre en dynamique au sein de la ville de Montréal. Les résidents doivent porter un regard d’analyse critique et ouvrir de nouveaux chants de créations et d’inventions permettant des appropriations sensibles des territoires
à engager.

​​

mit+Aman Iwan

 

2 collectifs, 2 histoires, 1 rencontre autour du thème de l'eau. Les collectifs mit et Aman Iwan vont combiner leurs approches de recherche-action sur les berges du St Laurent et de la Loire, à Montréal et à Nantes: faire de l'architecture, mais avec les habitants, les travailleurs, les matériaux et les savoirs-faire, confronter les points de vue, transformer la transdisciplinarité en force de création, étudier l'histoire à travers ceux qui l'ont vécue, produire un travail critique et faire émerger les projets des territoires. Ils auront le plaisir d'associer l'équipe montréalaise formée par ADHOC architecture et VLAN paysage à leur démarche.

L'équipe lauréate au Québec

Vlan Paysage + Adhoc architectes

 

Depuis 1999, Vlan paysages, fondé par Micheline Clouard et Julie St-Arnault, architectes paysagistes sénior, développe une démarche paysagère qui procure des expériences sensorielle et cinétique et construit des projets engageants et signifiants. La firme oeuvre fréquemment au sein d’équipes multi-disciplinaires et accorde une importance primordiale au contexte social, biophysique, naturel, urbain, culturel et social du projet pour assurer une pratique expérimentée du design en matière d’architecture de paysage. Parmi leurs projets, comptons notamment le projet d’interprétation de l’arboretum du jardin botanique (Prix Les Arts et la Ville et Mérite régional AAPC, prix d’excellence), l’écrin du Musée des beaux-arts de Montréal (Finaliste Facteur D), et l’aménagement paysager de la Bibliothèque de Varennes (Prix d’excellence 2014 de l’IDU).

ADHOC architectes, firme montréalaise fondée par Jean-François St-Onge et François Martineau explore un nouveau code d’excellence architecturale. Mettre en valeur les éléments intrinsèques des lieux et les valoriser par une architecture innovante, contextuelle et poétique, est leur principal objectif. Spécialisés dans la revalorisation immobilière, ils sont notamment lauréats du Prix de la relève aux Grands prix du design 2018, aussi reconnus pour les projets la Géode (Prix d’excellence de l’OAQ 2017), le design intérieur des bureaux d’Ecosystem, l’installation Vol-Au-Vent (Grands prix du design) ou encore la place éphémère de la rue Wellington. Jean-François St-Onge a également reçu une Bourse du Collège des Présidents de l’OAQ, bourse de voyage et recherche pour le projet E.A.U.

« Un équipage de onze personnes décide de descendre le fleuve Unda.

Ce fleuve qui mêle les eaux de la Loire et du Saint-Laurent, traverse un paysage fictif au sein duquel différents récits s’élaborent, faisant émerger les enjeux liés aux milieux des eaux.»


ADHOC architectes . Aman Iwan . collectif mit . Vlan paysages

 

LA RÉSIDENCE


Dans le cadre de la résidence d’architecture et de paysage (Ré)Habiter le fleuve à l’initiative des Maisons de l’architecture des Pays de la Loire et du Québec, quatre agences et collectifs français et québecois se rencontrent.
L’équipe résidente rassemblée lors d’une première phase à Montréal en octobre, a initié un travail de recherche et s’est retrouvée en novembre à Nantes pour une démarche de production collective au sein de la Grande Galerie de la Maison de l’Architecture.
Pour ce temps de production, les résidents intègrent un espace encore occupé : une installation immersive en échafaudage présente les photographies de Brice Pelleschi, photographe et membre du collectif EXYZT.
Les résidents choisissent d’activer l’installation en l’adaptant à leurs besoins : la structure, ôtée de ses photographies, devient la base vie de la résidence, accueillant couchages, espace de restauration et supports de création, prolongeant ainsi la proposition d’EXYZT d’expérimenter un dispositif in-situ.

 

___


LE PROCESSUS


Afin d’aborder ce que peut signifier aujourd’hui «Habiter le fleuve», le processus de recherche-création qui a pris la forme du milieu fictif «Unda», interroge la compréhension du milieu terrestre à travers le milieu de l’eau sous des formats multiples d’exploration, d’étude et de production de situations.

Cette méthodologie où recherche et création se nourrissent l’une l’autre dans le même mouvement, pousse, à partir des situations réelles des milieux propres aux deux fleuves, à une exploration en «fleuvitoire». Unda invite à se défaire d’une lecture duale des réalités du fleuve-territoire et à penser de façon inventive et attentive les rapports à la terre, au fleuve, à la ville, à l’eau, à ce qu’est «habiter».
____


LE DISPOSITIF DES 10 RÉSIDENCES D'ARCHITECTES EN FRANCE


En 2018, huit Maisons de l’architecture membres du Réseau des maisons de l’architecture proposent 10 résidences d’architectes en France. Ces expérimentations à ciel ouvert ambitionnent de révéler des paysages, réveiller les liens entre les acteurs des territoires et habitants, activer des lieux et y initier des projets. Sélectionnées à la suite d’un appel à candidature lancé nationalement fin 2017, les équipes se sont installées dans les lieux de résidence pendant 6 semaines.
Ce 3e volet des résidences métropolitaines internationales d’architectes de coopération Nantes - Montréal intègre ce dispositif national.

____

LES PARTENAIRES

Une résidence co-produite par la Maison de l'architecture du Québec - MAQ & la Maison régionale de l’architecture des Pays de la Loire, dans le cadre des «10 résidences d’architectes en France».

 

Soutenue par la Caisse des Dépôts Mécénat , le Réseau des maisons de l'architecture, la DRAC des Pays de la Loire, le Service de Coopération et d’Action Culturelle du Consulat Général de France à Québec, le Conseil des arts et des lettres du Québec, Nantes Métropole, Nantes, La Loire et Nous et L'Institut Français.