Les résidences métropolitaines & internationales Nantes-Montréal #4.

ARCHITECTURE & ÉCRITURE

VILLES PORTS

Souvenirs d'un port qui n'existe pas

2020 . 2021

Rencontre au Salon de lecture du Lieu Unique Jet FM
00:00 / 1:09:56

Ces résidences portent un projet culturel ambitieux qui crée les conditions de rencontres et d’échanges autour des enjeux d’aménagement des territoires. 

Structurées autour d’un processus de partage de savoirs, de mutualisation des pratiques et de transfert d’expérimentations, ces résidences internationales questionnent les réalités des renouvellements des territoires des deux métropoles, Nantes et Montréal.

Capsules ouvertes de réflexions, de perceptions et d’actions, elles créent des espaces de contributions libres qui interrogent les pratiques des acteurs de l’aménagement et qui invitent les habitants à expérimenter, comprendre et s’engager, pour y révéler leur propre urbanité. 

Inspirés par l’exemple des Archi-Fictions créées en 2006 par Sophie Gironnay, ce 4e volet engage une collaboration entre un architecte nantais et un auteur montréalais, sur le thème « Villes-Ports ».

 

Le duo franco-québécois aborde la question de la ville, en relation avec son fleuve, son port et son patrimoine architectural industriel, considérant la Loire et le Saint-Laurent comme des espaces économiques, historiques et paysagers de grande échelle et à fort potentiel.

 

La résidence devra générer une publication sous forme d’une nouvelle graphique appelant une mise en récit de l'espace portuaire: territoire habité, rêvé, revendiqué, aux architectures remarquables.

L'ÉQUIPE RÉSIDENTE

 

Associer un architecte et un auteur ouvre une opportunité de comparer les outils de leurs disciplines respectives et d’en combiner les ressources, d’engager l’écriture et l’architecture comme outils de réflexion architecturale, paysagère et urbaine, sensibles, ouvrant de nouvelles visions, un imaginaire sur la ville de demain.

 

 

 

Tangui Robert est diplômé en architecture et plasticien 

Le travail artistique de Tangui Robert est à la lisière de l’architecture, de l’art et du paysage. 

Architecte de formation, il a toujours souhaité faire coexister cette pratique avec d’autres champs disciplinaires. 

Cette posture l’a mené à travailler de manière hybride, en mêlant expériences professionnelles, voyages au long cours, et recherches plus théoriques autour de la question du regard et de la perception du monde qui nous entoure.

Toujours attaché au dessin comme outils de conception et de réflexion, il partage aujourd’hui son temps entre travaux artistiques, collaborations avec l’agence tact architectes et enseignement à l’école d’architecture de Nantes.

©  Paul Pascal

www.tangui-robert.fr

 

François Turcot est écrivain 

Né en 1977, François Turcot vit à Montréal où il élabore une oeuvre publiée par les éditions La Peuplade.

Après Cette maison n’est pas la mienne (prix ÉmileNelligan), Mon dinosaure (traduit vers l’anglais chez Book*hug Press par Erín Moure) et Le livre blond (finaliste du prix Alain-Grandbois), ayant l’effacement de la mémoire et « l’archéologie familiale » pour toile de fond, Turcot fait paraître en 2019 son sixième livre, Souvenirs liquides.

À l’automne 2020, La Pastèque publie son premier album jeunesse intitulé Derrière le frigo, illustré par Christophe Jacques.

 

© Anahita Norouzi

www.francois-turcot.com

LA RÉSIDENCE

 

Nantes et Montréal sont deux « villes ports », l’une située à l’embouchure de la Loire, la seconde constituant la porte d’entrée vers le coeur du continent Nord-Américain. 

Leurs activités et intensités sont proportionnelles à la taille de leur métropole d’attache et du territoire qu’ils desservent. Nantes et Montréal sont historiquement au coeur d’un réseau de transport maritime qui témoigne d’une très longue histoire et qui a forgé leur aménagement, leur visage.

 

L’infrastructure portuaire initialement au coeur des deux métropoles a progressivement glissé pour se détacher de la vie urbaine. Véritable enclave territoriale, la cité entretient peu de liens avec ces espaces iconiques de l’avènement de l’économie mondialisée. L’espace portuaire est pourtant un formidable gisement pour l’identité territoriale des habitants. 

C’est aussi un espace de lien, de coopération, un espace de la grande échelle, où l’avènement esthétique des mécaniques portuaires est le support d’un récit qui est aujourd’hui à redécouvrir en ré-instaurant des liens renouvelés, contemporains, culturels, entre la cité, son port et le fleuve.

____


LA RÉALISATION

 

Souvenirs d’un port qui n’existe pas est une fiction graphique de 150 pages, appelant une mise en récit de l’espace portuaire: territoire habité, rêvé, revendiqué, aux architectures remarquables.

 

Trois personnages – une employée du port de Montréal, un architecte naval et un entomologiste – sont les principaux protagonistes de cette fiction.

 

Leurs regards spécifiques et leurs impressions partagées autour de différents sites questionnent l’identité d’une Ville-Port projetée.

Ce livre a été Imprimé en 300 exemplaires par Médiagraphic à Rennes.
ISBN : 978-2-9577137-2-1
hauteur : 17,5 cm ; largeur : 24

Une co-édition Maison de l'architecture des Pays de la Loire, Maison de l’architecture du Québec et Sur la Crête.

____

 

LES PARTENAIRES

Cette action est pilotée par la Maison régionale de l’architecture des Pays de la Loire et la Maison de l’architecture du Québec. 

Soutenue par

Le Service de Coopération et d’Action Culturelle du Consulat Général de France à Québec,

Le ministère des relations internationales et de la francophonie du Québec, 

La Ville de Nantes,

La Ville de Nantes + l'Institut français

Nantes Métropole,

La DRAC des Pays de la Loire

 

FTurcot.jpg
tangui_robert-20_8656732967_o.jpg
bandeau logo villes ports-01.png