* PRIX PARI . LES LAURÉATS *

En lançant la première édition de PARI, la Maison régionale de l’architecture des Pays de la Loire

a résolument choisi l’optimisme.

C’est pourquoi je ne m’étendrais pas sur l’épuisement général du vivant et de la Terre.

Vous en faites-vous même le constat tous les jours car les signaux d’alerte tournent en boucle sur les médias.

Heureusement peut-être, car pour agir, il nous faut prendre collectivement la mesure d’une situation bien complexe.

Quoi qu’il en soit, nous vivons une période de remise en question de notre consommation du monde et de nos modes de vie. Cette interrogation appelle à une transition, voire une révolution écologique d’ordre économique, social

et environnemental.

En ces temps de reconstruction, la Maison régionale de l’architecture fait le pari de l’architecture

comme espace intemporel et universel de notre contrat social.

Pour tenir ce pari, elle questionne l’architecture.

Quelle est sa capacité à rebondir pour inventer un construit nouvelle génération ?

Un construit moins impactant et plus durable que jetable.

Un construit activateur de nouvelles sociabilités habitantes.

Pour porter ce pari, nous avons choisi le vecteur de la résilience. Ce terme hier obscur, s’est acheté une nouvelle image pendant le premier choc sanitaire Covid-19. Utilisé par notre président Macron pour esquisser le « monde d’après »,

il est aujourd’hui quasiment entré dans le langage courant.

Plus concrètement, PARI pose la question de l’architecture résiliente.

C’est-à-dire sa capacité d’adaptation aux différents chocs qui contraignent déjà nos vies

et vont aller en s’amplifiant.

Pour illustrer mes propos, l’attendu du Prix porte notamment :

  • sur la reconstruction de la ville sur la ville,

  • sur la transformation de l’existant,

  • sur les alternatives constructives pour limiter les GES,

  • et sur la corrélation de l’architecture au temps long.

Nous remercions chaleureusement,

Les 26 agences d'architecture qui ont soumis pour cette première édition, 42 réalisations et qui en cela s’exposent et se mobilisent pour une autre architecture ;

Le jury pluridisciplinaire par son implication, sa motivation et sa collégialité pour un sujet d’envergure ;

La Région Pays de la Loire, le Conseil régional de l’ordre des architectes des Pays de la Loire et la Direction régionale des affaires culturelles pour leur soutien.

Pascal Fourrier,

Vice-Président de la Maison régionale de l'architecture

des Pays de la Loire



Réparer, re-qualifier le territoire



Transformer, adapter mieux et plus



Concevoir le projet sur la durée



LE GRAND PRIX





> Découvrir l'ensemble des projets candidats


  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram B&W

© 2023 by The Artifact. Proudly created with Wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram B&W
  • Vimeo